Immatriculer son entreprise et obtenir son KBIS

Gants de boxe

Publié le 6 Oct, 2019

Une fois vos statuts correctement rédigés, il faut désormais immatriculer rapidement votre entreprise ! Et là, vous ne savez pas par où commencer : entre tous les interlocuteurs et la multitude de formulaires à remplir pour se déclarer auprès des administrations il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Immatriculer son entreprise est un passage obligé qui coûte cher ! Mais est-ce vraiment si compliqué ?

L’immatriculation de son entreprise : c’est cher mais c’est une étape importante !

Le coût des formalités à payer aux différents interlocuteurs (Journal d’annonces légales, Greffe du Tribunal de Commerce, Chambre des métiers et de l’artisanat et la Chambre du commerce et de l’industrie etc.) est parfois plus important que le coût de la création de son entreprise à proprement parler.

C’est comme ça et on ne peut rien y faire.

Il faut garder à l’esprit que les formalités sont une étape cruciale dans votre vie d’entrepreneur : elles permettent à votre entreprise d’exister légalement aux yeux des tiers (les administrations, vos partenaires, vos concurrents, vos clients…).

En effet, dès lors que vous déclarez votre entreprise dans les règles elle sera inscrite au répertoire tenu par l’INSEE, au registre du commerce et des sociétés (RCS) au répertoire des métiers si votre activité le nécessite et vous obtiendrez l’attribution des numéros SIREN et SIRET, la délivrance du code d’activité APE et surtout le fameux extrait KBIS.

Les formalités d’immatriculation représentent également une étape cruciale dans le processus de création de votre entreprise car vous allez déterminer votre régime d’imposition, votre régime de TVA et votre régime social.

Il ne faut d’ailleurs pas confier ces formalités à n’importe qui.

Soyons clairs, immatriculer son entreprise n’est pas si compliqué ! Nous vous donnons nos 4 conseils anti-stress

Dès le lancement de leur entreprise les créateurs d’entreprise pensent être confrontés à une paperasserie administrative très lourde.

C’est une réalité : il existe plusieurs interlocuteurs, il y a de nombreux formulaires à remplir, et il faut attendre parfois longtemps avant d’obtenir son KBIS !

Certaines astuces permettent toutefois de passer cette étape plus sereinement.

Premier conseil : armez-vous de patience

Il faut d’abord savoir que le temps de traitement de réalisation des formalités dépend de la disponibilité de votre interlocuteur : il arrive parfois qu’une chambre consulaire (par exemple la chambre des métiers) mette plus d’un mois pour traiter votre dossier !

De plus, il n’est pas rare que votre dossier soit « rejeté » par le greffe, à raison ou à tort d’ailleurs.

En réalité, ce n’est pas bien grave ! Il suffit très souvent de répondre à la demande de votre interlocuteur pour que votre dossier soit débloqué et traité rapidement.

Fuyez d’ailleurs ceux qui vous vendent des « assurances rejet de greffe ».  Cela fait partie du jeu et n’a pas à être assuré : un professionnel diligent débloquera la situation rapidement.

Dans un cas comme dans l’autre, votre meilleur atout sera votre patience.

Deuxième conseil : les formalités d’immatriculation peuvent être effectuées en ligne

Effectuer ses formalités en ligne permet de gagner en rapidité et en souplesse dans le traitement du dossier.

Grâce au site www.infogreffe.fr vous pourriez réaliser vous-même l’immatriculation de votre entreprise en ligne et facilement.

Si votre dossier est complet et correctement élaboré, il y a de grande chance que votre entreprise soit rapidement immatriculée.

Vous n’aurez qu’à remplir un formulaire facile à comprendre et rapide à compléter.

Là encore, ne vous laissez pas convaincre par les formalistes en lignes qui vous vendent à prix d’or la réalisation des formalités d’immatriculation de votre entreprise alors qu’en réalité, cela ne devrait rien vous coûter : un formaliste en ligne va vous faire remplir son propre questionnaire qui contient des questions identiques à celles des questionnaires officiels.

Vous faites le même travail que si vous le faisiez directement sur infogreffe.fr mais vous payez un intermédiaire pour dupliquer votre saisie…à méditer !

Attention toute de même,  les formalités autre que celles visant à immatriculer votre société ne peuvent être effectuées que si vous disposez d’une signature électronique certifiée.

Troisième conseil : faites attention aux arnaques !

Dès que vous obtenez votre KBIS, ne soyez pas surpris d’être contacté par courrier ou téléphone par de nombreuses personnes se faisant passer pour des organismes officiels.

Ne tombez pas dans le panneau, ils vous demandent des informations pour les revendre au plus offrant ou parfois même vous demande de payer une somme pour finaliser votre immatriculation ce qui est une véritable escroquerie : vous avez déjà votre extrait KBIS.

Quatrième conseil : faites-vous accompagner par un professionnel

Ce conseil est presque évident pour ne pas perdre du temps et gagner en sérénité.

Un professionnel vous conseillera d’abord sur les choix à opérer ; il connait le fonctionnement des différents interlocuteurs et sait comment gérer certaines difficultés ; il diminuera le risque de rejet de votre dossier par le Greffe et il garantira en toute hypothèse la réussite de votre immatriculation sans vous faire payer des options supplémentaires inutiles ; il effectuera les formalités en ligne pour plus de rapidité et de souplesse.

STRATEGIA vous accompagne tout au long de votre création d’entreprise y compris lors des formalités : nous gérons votre dossier de A à Z.

STRATEGIA est un Cabinet d’Avocats qui accompagne les TPE, PME et STARTUP dans leur structurations et optimisations en droit des sociétés, droit social, droit des contrats, droit fiscal et contentieux de l’entreprise. Notre Cabinet a notamment su se démarquer par sa transparence tarifaire et son engagement aux côtés des entrepreneurs.

Vous pourriez aussi aimer…

Le B.A.BA. des procédures collectives :  la liquidation judiciaire.

Le B.A.BA. des procédures collectives : la liquidation judiciaire.

Votre entreprise rencontre des difficultés, vous êtes en cessation des paiements et votre situation est irrémédiablement compromise ? La procédure de liquidation judiciaire est ouverte à toute entreprise en cessation des paiements dont le redressement est...

Le présent article est publié à des fins d’information du public. Il n’a pas vocation à être exhaustif et il ne constitue aucunement une consultation personnalisée. Nous ne pouvons pas garantir son application à votre situation. Nous alertons en effet nos lecteurs que la législation est en évolution permanente et qu’un article généraliste ne saurait remplacer une consultation personnalisée parfaitement conforme à la législation en vigueur au jour de la survenance de votre besoin. Pour une réponse/solution personnalisée à toute question/problème nous vous invitons à nous interroger directement en nous contactant par le biais de notre formulaire de contact.