Combien coûte la création d’une entreprise

Tirelire cochon

Publié le 6 Oct, 2019

Vous avez décidé de créer votre entreprise en constituant une SARL, SAS ou une EURL, SASU. Vous savez que vous devez enregistrer votre société auprès des administrations et vous vous demandez combien cela va vous coûter. Selon votre activité, la forme sociale choisie et les organismes publics et privés qui interviennent dans votre cas, votre budget de création de votre entreprise peut plus ou moins varier. En lisant cet article vous pourrez estimer le coût global des formalités de constitution de votre entreprise.

La publication d’un avis de constitution dans un Journal d’annonces légales

Le prix d’un avis de constitution étant déterminé selon les tarifs pratiqués par les journaux d’annonces légales et le contenu de l’avis qui diffère selon la forme sociale de votre entreprise, le coût final de cette formalité est très variable :

  • Pour une SARL/EURL : entre 50 et 150 € ;
  • Pour une SAS/SASU : entre 150 et 250 €.

Pour plus de précision, lisez notre article sur la publication d’un avis de constitution.

Le dépôt de votre dossier au Centre des formalités des entreprises (CFE)

Encore une fois le prix peut être variable selon le CFE compétent.

Chaque CFE a des tarifs différents et selon l’inscription ou non dans un registre spécifique, le coût peut varier.

Si vous passez par une Chambre de commerce et d’industrie ou une Chambre des Métiers et de l’Artisanat le coût d’un dépôt de dossier de constitution peut varier selon les départements.

En moyenne le coût de la création d’une société via l’intermédiaire d’un CFE est aux alentours de 250 €.

Pour plus d’information, lisez notre article sur le Centre des formalités des entreprises (CFE)

L’immatriculation au Registre du commerce et des sociétés (RCS)

Le coût des formalités auprès des Greffes des Tribunaux de commerce est réglementairement fixé par décret.

Actuellement le coût de constitution de sociétés commerciales lorsque l’on ne créé qu’un établissement principal est de 39,42 € auxquels s’ajoutent les 23,62 € du dépôt lors de l’immatriculation du document relatif aux bénéficiaires effectifs de la société.

Les frais annexes

Nombreux sont les frais qui peuvent se rajouter à la note selon votre situation et l’activité envisagée : le Stage de préparation à l’installation, l’inscription à un registre spécifique (ex. registre des métiers), les autorisations d’exercices spéciales (agent commercial, commerce ambulant, etc.).

Tous ces frais annexes à l’immatriculation principale ne peuvent être estimés que par une étude globale et préalable de la création de votre société.

Pour éviter de mauvaises surprises il convient de se renseigner auprès de l’ensemble des intervenants précités. Cependant vous pouvez être mal orienté et parfois payer plus que nécessaire.

Pour être sûr de ne pas engager des frais à tort, contactez-nous !

STRATEGIA vous accompagne tout au long de votre création d’entreprise y compris lors des formalités : nous gérons votre dossier de A à Z.

Nous vous conseillons sur le choix de la forme sociale et rédigeons les statuts mais nous vous donnons aussi une estimation précise du coût des formalités.

Prenez votre première bonne décision en tant qu’entrepreneur : faites-vous conseiller par un professionnel habilité à le faire à chaque étape de la création de votre entreprise.

STRATEGIA est un Cabinet d’Avocats qui accompagne les TPE, PME et STARTUP dans leur structurations et optimisations en droit des sociétés, droit social, droit des contrats, droit fiscal et contentieux de l’entreprise. Notre Cabinet a notamment su se démarquer par sa transparence tarifaire et son engagement aux côtés des entrepreneurs.

Vous pourriez aussi aimer…

Le B.A.BA. des procédures collectives :  la liquidation judiciaire.

Le B.A.BA. des procédures collectives : la liquidation judiciaire.

Votre entreprise rencontre des difficultés, vous êtes en cessation des paiements et votre situation est irrémédiablement compromise ? La procédure de liquidation judiciaire est ouverte à toute entreprise en cessation des paiements dont le redressement est...

Le présent article est publié à des fins d’information du public. Il n’a pas vocation à être exhaustif et il ne constitue aucunement une consultation personnalisée. Nous ne pouvons pas garantir son application à votre situation. Nous alertons en effet nos lecteurs que la législation est en évolution permanente et qu’un article généraliste ne saurait remplacer une consultation personnalisée parfaitement conforme à la législation en vigueur au jour de la survenance de votre besoin. Pour une réponse/solution personnalisée à toute question/problème nous vous invitons à nous interroger directement en nous contactant par le biais de notre formulaire de contact.